Après un accouchement difficile (niveau ressentie), nos familles étant loin donc pas de vrai relais pour me reposer et me vider la tête. J’ai passé tout mon congé mat’ en fusion complète avec Léonie, aucunes autres interactions qu’avec ma fille (et mon chéri bien évidement) et une fatigue générale importante. Difficile de laisser bébé à 2 mois et demi. Je ne me sentait pas prête et j’imagine que beaucoup de mamans ont se ressentie. Pour ne pas laisser Léonie si petite, nous avons pensez au congé parental dès la grossesse.

Pour voir si c’était réalisable nous avons donc fait des petits gros calculs pour voir si financièrement nous pouvions assurer toutes nos charges et combien de temps. Cette réflexion nous l’avions eu déjà avant que Léonie vienne au monde. Par anticipation, j’avais mis de l’argent de côté pendant les 3 derniers mois avant la fin du congé mat’ pour assurer en cas de problème (si je n’avais pas d’aides de la CAF ou pour complémenter).

Après avoir récupérer les informations nécessaires pour nos calculs, j’ai effectué ma demande de congé parental auprès de mon employeur, à savoir qu’il faut demander 1 mois au minimum avant la date de début souhaité. Puis une fois le congé accepté, j’ai rempli mes formulaires de demande d’aides pour la CAF. J’ai demandé 1 mois de congé parental, à savoir qu’il faut que ça soit un mois plein (du 1er au 31) pour que la CAF puisse le prendre en compte, et la demande peu se faire juste avant le début car de toute façon il est pris en compte que le mois suivant. (par exemple si la demande est faite pour le mois de septembre, le versement de l’aide de la CAF s’effectuera uniquement en octobre). Si vous avez des questions et si je peux y répondre je le ferai 🙂

Dans mon cas, j’ai demandé un mois. Cela nous à permis d’avoir une place en crèche plus facilement car nous avions pensé faire une demande en crèche pour une rentrée en septembre. Léonie est née le 14 avril, mon congé mat’ se terminait le 23 juin, un mois de congé parentale et quelques jours de vacances d’été, ce qui a poussé ma reprise au 16 août. Entre le 16 août et le 1 er septembre, ma mère est venue chez nous car elle était en vacances pour s’occuper de Léonie ce qui a permis de faire une coupure en douceur avec ma fille, puis le 1 er septembre Léonie a été prise en charge par la crèche à 3 mois et demi.

Derniers moments avant la semaine d’adaptation à la crèche